Le Chat’viez-vous : des petits pipis dans la maison

Ce week-end, nous recevons Tigriss, petit chat mâle castré âgé de 2 ans, présenté aux urgences pour pipis intempestifs.

Son propriétaire nous explique que son matou à tendance à uriner un peu partout dans la maison depuis quelques semaines. D’abord énervé par cette malpropreté subite, il s’est finalement inquiété de l’état de santé de son chat lorsque ce dernier s’est mis à pousser des hurlements en urinant, ou plutôt en tentant d’uriner : voilà désormais trois jours que Tigriss ne parvient plus à faire pipi.

Une fois l’examen général terminé, direction le local d’imagerie médicale. La vétérinaire et moi-même plaçons l’animal sur la table, imbibons son abdomen d’alcool et passons la sonde échographique. Le verdict tombe : Tigriss est atteint du syndrome urologique félin, plus communément appelé SUF.

Un SUF est une affection urinaire touchant la vessie et l’urètre. Un chat atteint aura de grandes difficultés à uriner, voire, comme dans le cas de notre patient, n’y parviendra pas du tout.

Si l’obstruction est partielle : l’animal présentera de la pollakiurie (une augmentation des petits pipis partout dans la maison). Il pourra aussi développer une strangurie, c’est-à-dire une douleur lors des mictions (le joli mot pour dire « faire pipi »), une dysurie (problème pour faire pipi) et/ou une hématurie (présence de sang dans les pipis. J’aime bien le mot « pipi », il est mignon).

Si l’obstruction est totale : le chat se mettra en position pour uriner mais n’y parviendra pas. Le chat est dit « bouché ». D’autres symptômes comme l’apathie, l’anorexie et la fièvre peuvent affaiblir davantage l’animal atteint.

Un chat bouché ne parvient plus à éliminer les déchets, habituellement rejetés via les urines. Ces déchets vont donc stagner dans la vessie puis s’accumuler dans le sang, ce qui créera une insuffisance rénale et mettra la vie du chat en péril.

Heureusement pour Tigriss, tout s’est bien passé : une fois l’animal placé sous anesthésie générale, la vétérinaire déboucha l’urètre à l’aide d’une sonde urinaire fixée au prépuce, permettant la vidange de la vessie. Tigriss restera en observation deux jours afin de surveiller ses constantes et lui fournir les soins nécessaires. Il a finalement pu rentrer chez lui, allégé d’une bonne quantité d’urine !

Les causes à l’origine d’un SUF :

  • La cystite idiopathique (= de cause inconnue) : 65% des cas
  • Les calculs urinaires : 30% des cas
  • Les tumeurs : 2% des cas
  • Les infections urinaires : – de 1% des cas

La cystite idiopathique est une inflammation spontanée de la vessie. Il s’agit d’une pathologie récidivante déclenchée ou aggravée par le stress. Les animaux anxieux sont de ce fait plus sujet aux cystites.

Si votre chat, habituellement propre, urine des petites quantités partout dans la maison, il est probablement atteint d’une cystite ou d’un SUF. Ces affections nécessitent une intervention vétérinaire urgente.

Et rappelez-vous : « Tu as vu des gens agir normalement toute ta vie. Si quelque chose te semble bizarre, c’est que ça l’est. » Faites-vous confiance et emmenez votre animal aux urgences.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :