Nguruvilu : Le Renard-Serpent

Salut à toi, étranger !

J’aimerais te parler aujourd’hui, dans cet article mythologique, d’un esprit peu connu, mais quand-même très classe : le Nguruvilu, un être maléfique venu tout droit des contrées chiliennes.

Je te laisse découvrir cette créature dans la suite de l’article qui, j’espère, t’apprendra un tas de choses 😉

1. Un mythe Mapuche

Nguruvilu, Ngürü signifiant « renard » et Filu « serpent » en mapudungun, est une créature mythologique issue de la religion ethnique des Mapuches (et là tu sens que je vais parler des Mapuches du coup).

Les Mapuches (t’avais vu juste, bien joué), connus aussi sous le nom d’Araucans, sont un groupe de peuples autochtones vivant au Chili et en Argentine depuis plus de dix mille ans et ayant pour langue le mapudungun (signifiant « le parler de la terre »). Aujourd’hui et dû au projet d’industrialisation entamée sur leur territoire par le Général Pinochet, les Mapuches représentent moins de 10% de la population du Chili.

Ce peuple profondément lié à leurs terres, qu’ils nomment Terre Mère, considèrent les animaux et les ancêtres comme sacrés et vouent un culte à Ngen, l’esprit de la Nature.

Certaines personnes occupent une place primordiale, au sein de cette communauté, telles que le machi et le kalku.

1.1. Les Machis

Les Machis sont les représentants des dieux et ont des facultés divinatoires, thérapeutiques et rituelles. Ils sont les chefs spirituels de la tribu et les guérisseurs. Auparavant, durant l’époque préhispanique, les machis n’étaient que des hommes, mais avec l’influence européenne, ce rôle est désormais principalement, et presque uniquement, attribué aux femmes.

Le rôle principal d’une Machi, en dehors de la guérison, est de combattre et d’arrêter les sorcières maléfiques, appelées Kalku, et des esprits malins, les Wekufes, comme le ChonChon (qui n’est étonnamment pas le surnom de Mélenchon), le Huallepén, le Nguruvilu et bien d’autres encore.

Le ChonChon est un oiseau à tête de Kalku et le Huallepén est une grande créature de la forêt pouvant changer de forme.

1.2. Les Kalkus

Les Kalkus sont des sorcières travaillant avec les Wekufes (les esprits malveillants, si t’as alzheimer). Les Kalkus peuvent être soit des Machis intéressées par le profit, soit des êtres ignorants les lois de l’Admapu (les normes Mapuche) soit encore des êtres ayant reçu ce titre par héritage.

Ces sorcières utilisent leurs pouvoirs pour faire le mal en usant de sorts appelés des kalkutun qu’elles injectent dans la personne, l’animal ou la plante à contaminer. Les Kalkus rôdent dans les cimetières en quête de pillú, l’âme de morts qui refusent de s’éloigner de leur corps. Âme qu’elles utilisent ensuite pour s’attaquer à d’autres humains. Pour éviter cela, les Mapuches pratiquent un rite funéraire : l’Aun.

La Kalku, représentante du mal, est l’ennemi de la Machi, représentante du bien. Lorsqu’une personne est malade ou blessée et qu’elle risque d’y laisser la vie, la Machi et la Kalku s’affrontent. Si la Machi gagne, l’humain est sauvé. Si la Kalku gagne, il décèdera et sera transformé en fantôme pour servir la sorcière.

2. Nguruvilu, le serpent à tête de renard

Nguruvilu, un Wekufe, prend l’apparence d’un gigantesque serpent à tête de renard avec, au bout de sa queue, une paire de griffes lui servant à attraper ses proies.

illustred by Culpeo Fox

Il vit dans les rivières et les lacs où il chasse toute personne tentant de traverser l’eau. Pour capturer ses proies, le Nguruvilu fait apparaitre l’eau peu profonde afin d’inciter un humain à la traverser. Lorsque ce dernier se situe à mi-chemin de la rive, la créature crée une trombe d’eau, le piégeant et le noyant avant de finalement le dévorer.

Le seul moyen de se protéger de la noyade en traversant une rivière habitée par un Nguruvilu est d’utiliser un bateau pour rejoindre l’autre rive. Il est également possible de faire fuir la créature en faisant appel à une Machi.

La Machi entrera dans l’eau, plongera au cœur du tourbillon, encerclera le Nguruvilu de ses bras grâce à de puissants pouvoirs magiques et le menacera de le mutiler avec un couteau aiguisé s’il ne cesse de s’en prendre à la population. Elle libèrera ensuite le Nguruvilu qui, effrayé par les mots de la Machi, disparaitra à jamais (sympa la Machi quand-même).

Il est essentiel que l’entièreté de la population locale assiste à cet affrontement afin de sceller le sortilège et d’éliminer la bête pour de bon. Une grande fête est ensuite célébrée.

Après la disparition du Nguruvilu, les tourbillons cessent peu à peu et la profondeur de l’eau devient si insignifiante que même un très jeune enfant peut la traverser sans craindre pour sa vie.

La légende veut que le Nguruvilu, après avoir été vaincu par la Machi, ne disparait pas tout à fait (le filou), mais se déplace plutôt vers une autre région pour terroriser d’autres humains.

3. La Note de Romy

Ce petit article sur Nguruvilu est terminé !

J’ai découvert ce Wekufe grâce à Doc Seven et à son livre sur les créatures mythologiques, que je te conseille vivement. Tu t’en doutes mais, lorsque j’ai vu cet esprit à tête de renard, je n’ai pas eu d’autres choix que de m’y intéresser !

En écrivant cet article, en plus du Nguruvilu, j’ai découvert un peuple incroyablement intéressant : les Mapuches. En parcourant leur histoire et leurs croyances, j’ai été touchée par cette force féminine qui émane de leur culture. Voir les femmes représentées avec tant de puissance a réconforté la féministe en moi.

Je n’ai fait qu’aborder très largement l’histoire de ce peuple, car Voix de Renard reste un blog sur les animaux et non sur les humains. Cependant, je t’encourage vivement à aller lire les sources sur le sujet disponibles dans la partie Bibliographie si tu souhaites en apprendre plus sur les Mapuches.

Ah ! Et je te promets aussi que, pour le prochain article mythologique, je ne traiterai pas d’un renard, mais d’un autre animal. Bien que j’aie encore beaucoup de renards-esprits en réserve 😉

J’espère que cet article t’aura plus et que tu seras au rendez-vous pour le prochain !

Romy

4. Bibliographie

2 commentaires sur “Nguruvilu : Le Renard-Serpent

Ajouter un commentaire

Répondre à Romy Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :